Guérir de ses blessures-les parts de soi

 

vice-versa

Vous arrive-t-il de réagir de manière intense et incontrôlable à une situation ? Vous êtes vous demandés qui réagissait à l’intérieur de vous et comment sortir de ce comportement prévisible malgré vous ?

Notre personne est constituée de plusieurs parts qui ont chacune leurs émotions, leurs besoins et leurs fonctions propres. Il y a du monde à l’intérieur de nous !

Ces parties de soi sont apparues au fur et à mesure de notre histoire. Isabelle Padovani les appelle les Multiples aspects intérieurs, Dick Schwartz le fondateur de l’Internal Family System les parts de soi.

Certaines de ces parts ont vécu un choc qui ne leur ont pas permis d’exprimer pleinement l’émotion ressentie et ont dû se cacher pour survivre. Ce sont les parts refoulées, clivées auxquelles nous avons le moins accès.

D’autres pour protéger à tout prix ces parts plus fragiles se sont dévouées pour barrer le passage à tout ce qui pourrait de près ou de loin faire revivre la blessure des parts cachées. Ce sont les gardiens. Ils assurent la protection des parts refoulées en les protégeant et sont prêts à tout pour assurer leur rôle de protection, pour que personne ne les voit, ni soi-même ni les autres, ils ne prennent aucun risque.

Ils peuvent se manifester sous forme de gardiens pompiers très réactifs ou sous des formes plus subtiles comme des gardiens anesthésiants ou contrôlant ou encore des gardiens anguilles qui fuient.

Par exemple, si une personne s’est senti rejetée en étant petite, un gardien est alors apparu pour éviter que de près ou de loin, tout ce qui ressemble à une forme de rejet soit revécue par la personne. Cela peut aller jusqu’à soi-même rejeter les autres pour éviter de revivre ce stimulus de rejet.

Derrière ces parts de soi, se trouve notre être profond, notre « self », la part sereine, joyeuse, pleine de vie.

Le réflexe qu’on peut avoir en tant que personne peut être d’en vouloir à ces parts gardiennes qui prennent beaucoup de place et réagissent de manière intense, prédictible et incontrôlable. Certaines thérapies, même, vont inciter à dépasser ces résistances en tentant de contourner ces gardiens.

L’approche thérapeutique que j’utilise va plutôt travailler en collaboration, en médiation avec ces gardiens plutôt que contre eux ou à essayer de les esquiver. Ceci permet un processus beaucoup plus écologique et aussi plus efficace. Pouvoir laisser le gardien se manifester dans le corps, reconnaître sa fonction précieuse, son utilité, honorer son dévouement  et l’énergie qu’il déploie pour protéger, le rassurer et voir avec lui comment on peut améliorer les choses est une source de transformation puissante car elle prend en compte tout le système intérieur, accueille toutes les parts et s’appuie sur le self qui agit comme thérapeute intérieur capable d’accueillir et de prendre soin de toutes ses parts.

Pour conclure, voici une illustration des parts de soi dans le beau film Vice-Versa:

 

Une réflexion sur “Guérir de ses blessures-les parts de soi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s